• anastasia

    anastasia

     

    année de production: 1997

    genre: animation, famille, aventure 

     Synopsis

    Saint Pétersbourg, 1917. Comment l'impératrice Marie et sa petite fille Anastasia vont être sauvées du funeste sort, provoqué par la révolution, qui s'abat sur la famille impériale, par un jeune employé de cuisine: Dimitri. Mais le destin les sépare une nouvelle fois. Dix ans après la chute des Romanov, une rumeur persistante se propage: la fille cadette de l'empereur serait encore en vie...

    critique:

    ________________________________________________________________________________________________________ 

    Anastasia, sans doute un de mes Walt Disney préférés après Alice au pays des merveilles, mulan, la petite sirène et j'en passe. Pourquoi après ceux cités? Après tout, ce film à vieillit on ne peut pas le nier, les dessins sont assez laids parfois (ah, après avoir vu les films d'animations de notre temps, c'est sur que la différence est grande!) et puis je trouve que ce film est un peu limite pour les enfants. J’entends par là que lorsque Raspoutine, le fameux méchant de l'histoire, perd au sens propre du terme ses membres, c'est légèrement dérangeant. (Non, je suis désolée, on ne montre pas un homme en décomposition dans un Walt Disney). Autrement, les points positifs, car je donne souvent que mon avis négatif lors de mes critiques (rraahhh que je suis méchante!) la princesse est attachante (un peu niaise quand même, un peu *d'accord je me tais!*) Dimitri est charmant avec son caractère de cochon *c'est bon j'ai fini, je crois*. On voit la tour Eiffel (enfin un point positif!) *vive la France!* et la chanson de la boite à musique est sublime~ autrement un autre point me chagrine, pourquoi, dans chaque walt Disney (du moins quasiment tous) il y a un petit animal de compagnie trop mignon, intelligent?! On se croirait dans Barbie! *vient de se griller* Nan mais c’est vrai! Elle ne se demande même pas s'il appartient à quelqu'un Anastasia, elle embarque le petit chien! Je ne comprendrais jamais la façon de penser des princesses...

    ________________________________________________________________________________________________________