• elle s'appelle Ruby

    elle s'appelle Ruby

     

    année de production: 2012

    genre: romance, fantastique

     

    synopsis

     

    Calvin est un romancier à succès, qui peine à trouver un second souffle. Encouragé par son psychiatre à écrire sur la fille de ses rêves, Calvin voit son univers bouleversé par l’apparition littérale de Ruby dans sa vie, amoureuse de lui et exactement comme il l’a écrite et imaginée.

     

    critique: 

    ___________________________________________________________________________________________________________

    un petit film sympathique, plein de joie de vivre et foufou *Scotty!* où Ruby est un personnage vraiment hors du commun. les acteurs joue très bien leur rôle, bien que l'acteur principal à l'air assez dérangé... pour commmencer, il va falloir m'expliquer l'apparition des soutiens gorges et petites culottes dans sa maison. est-ce du à la manifestation proche de Ruby? ou aurait il un peu trop fumé la moquette ? il faut dire que créer un fille, c'est digne de Frankenstein mais sans les outils. Oui car notre Frankenstein moderne utilise non pas des restes de cadavres ramassés dans les cimetières mais sa machine à écrire et son imagination! je doute fort que cet homme soit totalement normal... et puis l'histoire se rapproche étrangement du concept du roman "la fille de papier" de Musso. le sénario étant différent le concept reste le même: un écrivain best seller hyper connu, un personnage féminin de son roman qui apparait. Musso ce serait il pas un peu inspiré ou serait ce l'inverse? mes hypothèse du début était donc que peut être cette fille n'était qu'une actrice embochée par le frère de Calvin (après tout j'avais déjà lu la fille de papier.) où une imposteur en voulant à la richesse du héro. mais qui aurait imaginé qu'elle n'était en fait qu'une création de Calvin? Et quelle est cette soudaine folie qui atteins le héro à la fin? il décide enfin de révèler son lourd secret à Ruby lors d'une dispute. Et alors là, on assiste à un délire complet de Calvin, où il pète litéralement les plombs. quand je disais qu'il était bizarre... voila donc notre pauvre Ruby qui doit endurer tout les ordres de son copain. Enfin bon, c'est bien le seul petit problème qui me chiffonnait .

    ___________________________________________________________________________________________________________